Canadian Cyclist Quebec tourism Banner 24/7 - April 16
   Follow us on Twitter
 
Find us on Facebook
 
Wheels of Bloor - March 7
 
ACS Apollo Bikes - November 19
 
Williams Cycling March 28
 
IMBA Canada - Dec 14
 
Share the Road - Dec 14
 


 

 

 
IMBA Canada
 

Daily News


 

July 4/01 11:13 am - Track Nationals Preview


Posted by Editor on 07/4/01
 

Canadian Track Championships Preview
Courtesy Fiona Morrow - CCA

The first of the 2001 Canadian cycling championships starts later this week in Edmonton, Alberta. The Juventus Cycling Club will host the Tim Horton's National Track Championships from July 5th to the 8th at the Argyll Velodrome.

The Argyll Velodrome, a 333m concrete track with 37-degree bankings, is an international-class facility, built for the 1978 Commonwealth Games. The track was recently reopened after being renovated, and this will be the first time since 1986 that the nationals are held here. According to 1993 world sprint champion Tanya Dubnicoff, the competition this year will be outstanding, in part because of the quality of the track, and in part because our track athletes are amongst the best in the world.

Canada's track athletes have always enjoyed a level of success disproportionate to their numbers. In the past such Canadian stars as Dubnicoff, Jocelyn Lovell, Gord Singleton and Curt Harnett have consistently raced at the top international level, but they were seldom challenged by their compatriots. This situation is changing: over the last few years, a large group of elite Canadian track cyclists has formed. These athletes are pushing each other to higher levels of performance than many of them could have achieved on their own, and the results have been impressive. In 2000 alone, Canadian trackies won a silver medal at the Worlds, seven Panamerican championship medals and had 17 top-10 World Cup results. Not bad, considering track athletes make up only 6% of the national team.

The competitions in Edmonton will be divided by age category: juniors are under 19, elite under 30 and masters 30 and older. This is the first year that masters are included in the nationals and the racing will be interesting to watch: these riders, some of whom are former champions, can use their experience to make up for slower legs. The junior category should also be a good show, as our future stars take their first steps on the national stage. The showcase events are, however, the elite races, and there are a number of athletes to look out for. Track cyclists specialize in either sprint or endurance events, so it is useful to analyze the events in those terms.

Of all the Canadian women sprinters, Edmonton's Lori-Ann Muenzer was the only Canadian to seriously challenge Tanya Dubnicoff over the last few years. Since Dubnicoff's retirement after the Sydney Games, Lori-Ann has come into her own: she won the silver medal in the sprint at the 2000 Worlds and, more recently, a bronze in the 500 m time trial at a World Cup event in Poland and an international sprint meet in France.

Currently the best Canadian woman in the individual pursuit is Erin Carter of Ste-Anne, Manitoba, who finished 6th in Cali this spring. Vancouver's Mandy Poitras is usually Erin's closest challenger in the Pursuit, and holds the upper hand in the Points race: she finished 4th in Cali.

The men's sprint events are where we find the most depth, with three athletes dominating the national scene and several others very close. Doug Baron, from Calgary, has had been the rider to beat in the match sprint over the past several years. The birth of his daughter earlier this year has had an impact on his training, but he is still the craftiest rider out there. Edmonton's Lars Madsen, his brother Steen, Jim Fisher of Calgary, and young up-and-comer Tyler Hansen from Victoria will mount the biggest challenges. Jim Fisher was the best Canadian Kilo rider last year, and confirmed that status with a 9th place in a World Cup in Cali, Colombia this May. The Keirin is tough to call, with luck and opportunism playing a big role, but as it demands similar abilities as the sprint most of the same players will be at the front. The three-to-a-team Olympic sprint should be a little easier to call, with Alberta's depth of talent carrying the day.

Alexandre Cloutier from Ste-Foy, Quebec must be considered the favorite for the pursuit and the points race. Alex was the biggest revelation of the 2000 championships, winning gold in both events, and has already scored an impressive 9th in the pursuit in Cali this spring. Several riders will be looking to challenge him, however, including Vancouver's Gary Alexander and Ottawa's Glen Rendall. The team pursuit will go to the team that has the most coordinated ride, with Quebec and British Colombia likely to challenge for the title. The Madison event was canceled the last two years due to rain, so it is hard to predict who will race well. It will be a fascinating battle because none of the three riders with significant international experience (Cloutier, Rendall and Tim Kilkullen of Vancouver) will be riding on the same team.

Edmonton's track nationals will be an exciting and varied championship. Good luck to all the athletes!


Le premier championnat cycliste canadien de l'an 2001 aura lieu cette semaine à Edmonton, Alberta. Le club cycliste Juventus accueillera les Championnats Nationaux sur piste Tim Hortons du 5 au 8 juillet, au Vélodrôme Argyll.

Le Vélodrôme Argyll est une piste de calibre international: elle fut construit en 1978 pour les Jeux du Commonwealth, et mesure 333 m avec des virages élévés à 37 degrés. Cette année, suite a une rénovation de la piste, c'est la première fois que les championnats auront lieu à Edmonton depuis 1986. Selon Tanya Dubnicoff, championne du monde en vitesse en 1993, la compétition cette année sera sans pareil, en partie due a la qualité de la piste, et en partie grâce au niveau de nos athlètes.

Les pistards canadiens ont toujours connu un niveau de succès disproportionné à leur nombre. Dans le passé, des vedettes comme Dubnicoff, Jocelyn Lovell, Gord Singleton et Curt Harnett occupaient souvent les premiers rangs lors des compétitions internationaux. Mais ils étaient généralement les seuls canadiens de leur génération à performer au plus haut niveau. Maintenant, la situation a changé: dernièrement, un grand groupe d'athletes élites s'est formé, et la compétition entre eux les pousse à performer encore plus haut qu'ils aurait été capable à eux-mêmes. Rien que dans l'an 2000, nos pistards ont ramassé une médaille d'argent aux championnats du monde, sept médailles aux championnats panaméricains et ils se sont classés 17 fois parmi les 10 premiers lors des compétitions de la Coupe du Monde. Tout ça, et les pistards ne représentent que six pour cent des athlètes de l'équipe nationale.

À Edmonton les épreuves seront divisées par catégorie d'âge: junior pour les moins-19, élite pour les moins-30, et masters pour les 30 ans et plus. C'est la premiere année que la catégorie masters fait partie de nos championnats, et ça devra donner d'excellentes compétitions car nos anciens champions peuvent compenser une manque de vitesse par leur expérience. Les épreuves juniors, où nos vedettes de l'avenir se présentent pour la première fois au niveau national, seront également spectaculaires. Mais les épreuves élites sont les plus importantes et il y a plusieurs athlètes à surveiller. Les pistards se spécialisent dans les disciplines de sprint ou de fond, et il sera donc utile d'analyser les épreuves en ces termes.

Parmi nos sprinteuses, seule Lori-Ann Muenzer d'Edmonton a été capable de rivaliser avec Tanya Dubnicoff durant les quelques dernières saisons. Depuis la retraite de Dubnicoff en fin 2000, Lori-Ann a pris la commande: elle a remporté la médaille d'argent en vitesse aux championnats du monde en 2000, et déjà cette année elle a gagné une bronze dans le 500 m à une épreuve de Coupe du Monde en Pologne, et elle a remporté un tournoi international de vitesse en France.

La meilleure canadienne en poursuite individuelle est présentement Erin Carter de Ste-Anne, Manitoba. Elle a déjà terminé 6ème à Cali ce printemps. Mandy Poitras de Vancouver n'est pas loin d'Erin en poursuite, et possède un léger avantage dans la course à l'addition: elle est championne sortante et a terminé 4ème à la même Coupe du Monde.

C'est dans les épreuves de sprint masculines qu'il y a la plus grande profondeur de talent: trois athlètes dominent la scène nationale, avec plusieurs autres qui se pointent très proche. Doug Baron, de Calgary, est depuis quelques années le coureur à battre en vitesse, mais la naissance de sa petite fille cette année a affecté son entraînement. Il sera obligé d'appuyer encore plus sur son excellent sens tactique quand il confronte des adversaires comme Lars Madsen d'Edmonton et son frère Steen, Jim Fisher de Calgary, Kyle Hudson de Pickering en Ontario, et le jeune Tyler Hansen de Victoria. Dans l'épreuve du kilomètre, Fisher était le meilleur canadien en 2000 et l'a démontré encore à la Coupe du Monde à Cali, en Colombie, au mois de mai, où il a terminé 9ème. Le Keirin se joue sur l'opportunisme et la chance mais exige les mêmes qualités que la vitesse; nous allons trouver les meilleurs coureurs de la vitesse aux avant-postes. Le sprint olympique est peut-être un peu plus facile à prédire: la profondeur du talent des albertains devra l'emporter.

Alexandre Cloutier de Ste-Foy, Québec peut être considéré comme le coureur à surveiller. Alex, qui pilotait l'année passée un tandem aux Jeux Paralympiques, était la bonne surprise des championnats canadiens en 2000, remportant la course à l'addition et la poursuite, et ce printemps il a terminé 9ème à la poursuite à Cali. Il y a quelques autres coureurs qui vont lui rendre la vie difficile cette année, parmi eux Glen Rendall d'Ottawa et Gary Alexander de Vancouver. La poursuite par équipes sera remportée par l'équipe la plus coordonnée, et on peut imaginer que le Québec et la Colombie britannique seront parmi les meilleures. Finalement, la course à l'américaine comportera quelques surprises. L'épreuve a été annulée en 1999 et 2000 à cause de la pluie, donc il y a peu de répères. Il y a trois coureurs à surveiller, qui ont de l'expérience internationale dans cette discipline exigeante: Cloutier, Rendall et Tim Kilkullen de Vancouver, mais tous les trois ont comme coéquipier des coureurs moins experimentés.

 


Return to Canadian Cyclist homepage | Back to Top
D'Ornellas (+4767) - July 20
 
Norco Tactic - April 1
 

 
BikeSports - November 17
 

 


 
Dundas Speed Shop - Jan 11 (+524)
 
  


 
 © Copyright 1998-2014 Canadian Cyclist. All rights reserved.  Privacy Policy | Contact | Subscribe to RSS Feed  | Login